Les enfants du Chaos

Alain Bertho, anthropologue, est spécialiste des émeutes urbaines à l’échelle mondiale. Ses recherches s’articulent depuis vingt ans autour de la crise du politique et de l’État, et ont comme principale problématique la question de la banlieue et de l’émeute. Cette expérience lui permettent de porter un regard lucide sur les attentats qui ont marqué l’année 2015.

les_enfants_du_choasSon livre qui vient de paraître, Les Enfants du Chaos montre que « le chaos qui pointe est très loin d’avoir le djihad pour seul moteur : c’est d’abord l’ébranlement de la légitimité des États par la mondialisation, la crise généralisée de la représentation politique, la recherche d’une légitimité sécuritaire par les puissants qui ont fait le lit de la violence du monde. Et qui expliquent pourquoi, depuis les années 2000, se multiplient sur tous les continents des émeutes et des attentats aux motivations multiples ».

« Quand la fin du monde semble à nombre de jeunes plus crédible que la fin du capitalisme, la révolte tend à prendre les chemins du désespoir et du martyre. La clôture de l’hypothèse révolutionnaire a ainsi ouvert la voie à la rage des enfants perdus du chaos politique et humain de la mondialisation néolibérale. Toutes les polices et les armées du globe ne pèseront guère devant cette fascination de la mort. Seul peut y répondre l’espoir collectif en un autre possible, fondé sur une nouvelle radicalité tournée vers l’avenir. Ses prémisses sont là, partout dans le monde. L’enjeu est de les faire grandir. »

Autres sources :

« Il faut prendre conscience qu’une fracture s’est instaurée dans la jeunesse » : une interview au journal l’Humanité, le 23 novembre 2015.

« Une islamisation de la révolte radicale ? » reprise d’un long entretien pour le journal Regards (avril 2015).

Alain Bertho tient un blog sur Mediapart et un site, Anthologie du temps présent.

Laissez un commentaire